25/01/2006

L'ordre alphabétique

 

J’ai envie de parler d’une petite chose un peu ridicule aujourd’hui : l’ordre alphabétique. Il est très utile et pratique, et permet d’ordonner et de classifier les choses les plus diverses. Mais voilà, des fois il est lassant et pas toujours varié. Je m’explique : quand notre nom ou prénom commence par une lettre, c’est pour la vie ou presque ! Comme une fatalité ! 

C’est pourquoi je n’ai pas classifié mes liens par ordre alphabétique sur mon blog : pour casser cette monotonie et changer un peu, pour une fois !

Quand j’étais au collège ou au lycée, mon nom de famille était souvent à la fin de l’ordre alphabétique (pourtant, un “S” ce n’est pas la fin, normalement !). Et la plupart du temps, les professeurs choisissaient la solution de facilité, et j’étais souvent la dernière pour toutes sortes de choses. Et quand les profs interrogent, ils prennent souvent soit le premier de la liste, soit le dernier, soit en plein milieu. Il faut donc être à une position très stratégique de la liste pour ne pas être interrogé ! Je détestais quand certains profs agitaient leur stylo au dessus de la liste, en fermant les yeux : ils le faisaient tournoyer, faisaient durer le plaisir, et dans la classe c’était le silence complet, tout le monde pensait “pas moi, pas moi, pas moiiiiiii ! ”. Je me rappelle, une année, une prof d’anglais interrogeait quelqu’un à l’oral à chaque cours, et les cinq premières minutes de la leçon, c’était l’angoisse pour tout le monde !

 

 Le jour où j’aurai des millions de liens, j’utiliserai l’ordre alphabétique pour que tout le monde s’y retrouve, mais ce n’est pas demain la veille ! En attendant, je les ai classés un peu au hasard, ou par ordre d’arrivée tout simplement. Juste pour changer un peu le cours des choses .

 

 

 

Today, I want to speak about a thing a little bit ridiculous : the alphabetical order. It is very useful and convenient, it enables to classify and arrange a lot of different things. But sometimes, it is tiresome and not always varied. I explain : when our name or surname starts with a letter, it is for the whole lifetime, or nearly. Like a fatality !

That’s why I did not classify my links using the alphabetical order in that blog : it was in order to break this monotony, and to change, once !

When I was to some schools, my family name was often at the end of the alphabetical order (but a “S” is not supposed to be the end, usually !); And most of the time, the teachers chose the easy way out, and I was often the last for a lot of things. So I was angry against the alphabetical order . Moreover, when teachers are questioning, they often take whether the first name, wheter the name of the middle, whether the last name. So we have to be in a very strategical position in the list not to be asked ! I hated when some teachers shaked their pen over the list, closing their eyes : they twirled it, and made the thing to last. In the classroom, it was a big silence, everybody was thinking : “not me, not me, not meeeeeeee !” . I remember, one year, an English teacher asked each lesson somebody to speak orally, stood up in front of the class, and the first five minutes of each class, everybody was anxious !

 

If one day I have a lot of links, I will use the alphabetical order to make everybody find what they want. But now, I classify them at random, or simply by order of coming. Just to change a little bit the course of events .

 

01:59 Écrit par Audrey-Laure | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

23/01/2006

Drôles d'idées !

En lisant un magazine, je suis tombée sur une page où des idées ou inventions rigolotes étaient présentées, et j’ai eu envie de vous en exposer quelques-unes : 

  • LE RÉVEIL MOBILE : habituellement, lorsque le réveil sonne et nous tire de notre sommeil, notre premier réflexe et objectif est de bondir dessus pour l’arrêter le plus vite possible (c’est tellement énervant !). Et bien, avec ce réveil-là, c’est différent : il s’enfuit ! Il est monté sur roues.

Mon avis ? En fait, ce réveil, il faut le régler 30 minutes avant l’heure à laquelle on se lève habituellement, car après, il faut le retrouver !  Résultat, on perd du temps, temps qu’on aurait pu passer bien au chaud dans son lit . De toute façon, moi, j’ai une technique : j’éteins mon réveil avant qu’il ne sonne : en fait, juste avant de sonner, il fait une sorte de petit soufflement que j’entends, alors je me dépêche de l’éteindre avant d’entendre la sonnerie !!!

Ceci dit, si il y en a qui veulent commencer leur journée par un petit jeu, à savoir attraper leur réveil taquin, pourquoi pas ! Ou alors on peut s’en servir pour faire des plaisanteries stupides : on cache le réveil dans la chambre de quelqu’un, on le règle sur cinq heures du matin, et on lui souhaite bien du bon temps  

 

  • LE CAISSON POUR CRIER : Parfois, on ressent l’envie de crier, mais si l’on n’est pas seul, on se retient de peur de passer pour quelqu’un de dérangé. Ce caisson portable isolant permet de hurler à pleins poumons sans qu’un seul son ne s’échappe ! En plus, on peut même enregistrer son cri et l’écouter plus tard, dans un coin plus tranquille !

     Mon avis ? Je n’aurais pas trop confiance, j’aurais peur de mal positionner le caisson et que tout le monde m’entende ! Après, il ne me resterait plus qu’à aller passer le restant de mes jours au fin fond du désert ! Mais il est vrai que parfois, crier ça fait du bien, et on n’a pas assez souvent ce genre d’occasion. Je connaissais une fille qui escaladait régulièrement une colline avec sa sœur, puis qui hurlait là-haut, pour se défouler ! Rien qu’à l’imaginer, ça me fait sourire…

 

_____________________________________________________________________________________________

I saw an article in a magazine, where some funny inventions where presented.  I wanted to describe to you some of these inventions :

  •  THE MOVING CLOCK : usually, when our clock is ringing in the morning and is awaking us,  our first reflex and aim is to put it off as quicker as possible (that’s so annoying!). But, with that clock, it’s different, because it runaways ! It is built on wheels. 

What I think ?  the problem is that we have to adjust the hour half an hour before the hour when we usually wake up, because after, we have to find it because it is hidden ! As a result, we spend time, time that we could have spent in our comfortable and warm bed. Anyway, as far as I’m concerned, I have a technic : I stop my clock before it starts to ring : in fact, just before ringing, there is a kind of little breath that I hear, so I hurry to stop it before hearing the ring !!!

 

But if some people want to start the day with a little game, which is running after their teasing clock, why not ! And it is also possible to use it to do some stupid jokes : we can hide the clock in the room of somebody, settle the hour at five in the morning, and wishing the person a lot of fun ! 

  • THE CAMERA WHICH IS WAITING FOR EVERYBODY TO SMILE : this camera keep into memory the face of each person, and its automatic smile detection system control the shape of the lips. There again, we can be annoying : you never smile and everybody is posing for half an hour !   
  • THE SCREAM-BODY : Sometimes, we need to scream, but there is one problem : we are not alone, and we don’t want to make people think that we are crazy. This portable box enables us  to scream as loud as we can, without any sound to be heard ! And on top of that, we can register our beautiful scream, and listen to it in a more quiet place ! 

WhatI think ?  I wouldn’t trust it so much ! I would be scared to put the box on the wrong way, and so that everybody hear me !After, I just would have to go into a cave until everybody has forgotten me !  But that’s true that sometimes, screaming is an action that we need to do but we don’t often have this kind of occasion ! I used to know a girl who regularly climbed on the top of a hill with her sister, and who screamt there, just to unwind ! Just imagining her doing that makes me smile...

 

21:52 Écrit par Audrey-Laure | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

22/01/2006

Le temps passe, assurément...Time goes by...

 

     Je vous ai déjà parlé, dans mon article du 15 janvier, de ma visite à Martine, la dame qui a joué un rôle important dans mon enfance. Nous étions donc allés lui rendre visite, mes deux frères et deux de nos voisins qui se faisaient "garder" par elle aussi (désolée, aujourd'hui je n'arrive plus à parler, c'est peut-être mon retour en Angleterre qui me fait cet effet !).

     Nous avons essayé de reproduire une photo prise une dizaine d'années plus tôt, en prenant plus ou moins la même pose. J'ai envie de le montrer sur ce blog, car j'ai dit à certains que je mettrai ces photographies, et je n’ai pas pu le faire avant (il manquait une photo).

     Je le répète, mais j'ai vraiment de très bons souvenirs de moments passés chez Martine avec toute la bande ! 

     De gauche à droite : Chloé, Élodie (la fille de Martine), Martine en haut et Christophe (mon frère) en bas, moi, Lucas, Julien (mon autre frère).

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 I have already spoken, in my article dated from the15th of January, of my visit to Martine, the woman who played an important role during my childhood. We visited her with my two brothers and two of my neighbours who were often to her place too.

     We tried to reproduce a photo taken about ten years ago (I don’t exactly remember when), by posing more or less in the same way. I want to show these pictures on this blog because I told it to some people, and I could’nt do it before because I was waiting for the first photography.  

     I know that I have already said it, but I have a lot of very nice remembrances of some moments spent to Martine’s place, with all the others ! 

     From left to right : Chloé, Élodie (Martine’s daughter), Martine up and Christophe (my brother) down, me, Lucas, Julien (my other brother).

 

15:47 Écrit par Audrey-Laure | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |