06/02/2006

Le monde est fou, fou, fou, voyez-vous !

 

Le ridicule a-t-il une limite ? Je ne suis pas sûre…

 

Vous souvenez-vous de mon article sur la baleine égarée dans la tamise ? Pour ceux qui ne le savaient pas, cette histoire a mal fini, puisque la baleine en question n’a pas survécu. Et qu’est-ce-que j’apprends ? Qu’un Américain a mis en vente aux enchères sur ebay l’âme de cet animal ! Je cite : «J'ai accompagné la pauvre baleine pour son dernier voyage, et elle m'a remis son âme. Elle m'a demandé de la vendre et d'investir l'argent pour d'autres baleines à bec». OUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAAAAA ! Mais c’est n’importe quoi ! En même temps, on pourrait dire “Qui ne tente rien n’a rien”. Si des originaux naïfs sont prêts à débourser de l’argent pour acheter ce genre de choses, pourquoi ne pas essayer de se faire de l’argent facilement ? Hum… Je sens que je vais m’inscrire sur ebay et mettre en vente une de mes chaussettes trouées en prétendant que c’est une espèce rare de fée de la forêt qui me l’a donnée en cadeau ! Qui est acquéreur ? Mise à prix à partir de 100 euros. Comment ça c’est cher ? Non mais vous rigolez ? Une chaussette trouée appartenant à une fée de la forêt, ça a de la valeur ! Allez allez, faites monter les enchères !

 En réalité, je ne le ferais pas bien sûr, je n’aime pas abuser de la naïveté de certains.

Et je peux savoir où elle se trouve, l’âme de cette baleine ? Peut-être que ce cher monsieur va la livrer dans un bocal ? Il prétend que l’argent sera utilisé pour d’autres baleines. Personnellement, je préfèrerais donner mon argent à une association écologique ou de protection des animaux, j’aurais plus confiance. Ou alors, si vraiment ce type souhaite reverser son argent à la protection des baleines (mais là, j’ai des doutes !), il ferait mieux d’utiliser des arguments plus convaincants !

Une autre personne a elle mis en vente un peu d’eau dans laquelle la baleine avait nagé. Alors, comme la Tamise passe aussi par Oxford, je m’en vais de ce pas remplir un bidon !

 

___________________________________________________________________________________________ 

Has ridiculousness a limit ? I’m not sure…

 

Do you remember my article concerning the whale lost in the Thames ? For those who didn’t now it, this story had a sad end, as the whale did not survive. And do you know what I heard of ? That an American guy sold at auction the soul of this animal on ebay ! I quote : “I was accompanying the poor whale in his last journey, and he handed his soul to me. He asked me to sell it, so I could invest the money raised in other bottlenose whales”. OUHAHAHAHAHAHAHAHAAAAAA ! This is nonsense ! But we could also say “Who doesn’t try has nothing”. If some naïve eccentric people are ready to spend their money for this kind of things, why not trying to make money easily ? Well... I think that I will open an account on ebay and sell one of my old socks with a hole in it, pretending that a rare kind of fairy from the forest gave it to me as a gift. Who is a buyer ? Reserve price : 100 $. You say that it is expensive ? Are  you joking ? A sock with a hole in it which belonged  to a fairy from the forest is worth a lot ! Go, go, make a bid for it !

Actually, I would’nt do it of course, because I don’t like abusing of the naïvety of some people.

And can I know where is the soul of this whale ? Will this Dear Sir give it into a jar ? He claims that the money will be used for other whales. As far as I am concerned, I would prefer giving my money to an ecological association or to an association for protecting the animals, I would trust it better. Maybe this guy really wants to use this money for the whales (but I have real doubts on it !), but if it is the case, he should use more convincing arguments.

Another person put up for sale some water in which the whale swam in. So, as the Thames also goes by Oxford, I’m going just right now to fill up a can.

 

18:45 Écrit par Audrey-Laure | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

05/02/2006

Michel Berger

Je viens d’entendre à la radio la chanson de Michel Berger ,“Diego, libre dans sa tête”. Je trouve que cette chanson est belle, tant par sa mélodie que par ses paroles, qui dénoncent entre autres le manque de liberté d’expression  dans certains pays et l’abus de force de certains gouvernements. J’avais juste envie de partager ce texte avec vous, ou de vous le faire découvrir, car il ne me laisse pas indifférente. J’aimerais aussi vous faire écouter la musique, mais malheureusement ce n’est pas possible.  C’est dommage, car je trouve que la mélodie permet de mieux d’imprégner du sujet tout entier.  Vous pouvez en avoir un aperçu avec ce fichier midi (ici), mais malheureusement cela n’a rien à voir avec la chanson originale !

Je trouve qu’aucune de ces paroles n’est laissée au hasard, par exemple le titre : Diego est libre et restera libre dans sa tête, même si son corps est prisonnier.

 

I have heard just right now a song on the radio : the one of Michel Berger, called “Diego, libre dans sa tête”, which means “Diego, free in his mind”. I like that song whether for the melody and for the text, which denounces the lack of freedom of speech in some countries, and the misuse of authority in some governments. I just wanted to share this text with you, or make you discover it, because it does not let me indifferent. I also would like to make you listen to the music, but unfortunately it is not possible. That’s a shame, because I think that the melody make us more “inside” the theme. I just can give you an idea of that melody (there), but this has nothing to do with the original song ! I think that none of these words are there by chance, they all have a sense more or less implied. For example, the title, which would mean for me : Diego is and will be free in his mind, even if his body is captive. I will try to translate the text, but it will  not really be as beautiful as in french, because the rhymes will disappear, and my translation will be probably too much approximative. But I will do my best !

 

 

Michel Berger : Diego, libre dans sa tête.


Derrière des barreaux
Pour quelques mots
Qu'il pensait si fort


Dehors, dehors il fait chaud
Des milliers d'oiseaux
S'envolent sans effort

Quel est ce pays
Où frappe la nuit
La loi du plus fort ?


Diego, libre dans sa tête
Derrière sa fenêtre
S'endort peut-être...

Et moi qui danse ma vie
Qui chante et qui rie
Je pense à lui

Diego, libre dans sa tête
Derrière sa fenêtre
Déjà mort peut-être...

 

Michel Berger : Diego, free in his mind.

 

Behind these bars

Just because of some words

That he thought so loudly

 

Out, out is is sunny

Thousands of birds

Are flying away without an effort

 

 

What is this country

Where during the night

The law of the strongest is the only one which is right ?

 

 

Diego, free in his mind

Behind his window

Is maybe falling asleep

 

And me, who is dancing and enjoying my life

Who sings and who laugh

I’m thinking about him

 

Diego, free in his mind

Behind his window

Is maybe already dead...

 

 

 

Quitte à parler de Michel Berger, autant vous faire partager d’autres de ses citations extraites de ses chansons.

 

I take advantage of the fact that I am talking about Michel Berger  to make you discover some other quotations from him, taken from his songs.

 

 

Pendant qu'on crie si fort pour cacher nos faiblesses

On oublie nos trésors  On ménage nos caresses.

 

While we are screaming so loudly to hide our weaknesses

We forget our treasures and spare our caresses

 

 

 

Ne me dites pas que ce garçon était fou              
Il ne vivait pas comme les autres, c'est tout
Et pour quelles raisons étranges
Les gens qui n'sont pas comme nous, Ça nous dérange ?


Ne me dites pas que ce garçon n'valait rien
Il avait choisi un autre chemin
Et pour quelles raisons étranges
Les gens qui pensent autrement
Ça nous dérange ?

Il jouait du piano debout
C'est peut-être un détail pour vous
Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
Ça veut dire qu'il était libre
Heureux d'être là malgré tout

 

Lui et son piano, ils pleuraient quelquefois
Mais quand les autres n'étaient pas là
Et pour quelles raisons bizarres,
Son image a marqué ma mémoire ?

 

Il jouait du piano debout
Il chantait sur des rythmes fous
Et pour moi ça veut dire beaucoup
Ça veut dire essaie de vivre

Essaie d'être heureux,
Ça vaut le coup.

 

Don’t tell me that this guy was crazy

He just didn’t live like the other people, that’s all

But for what strange reasons

We are troubled by people who are not like us ?

 

 

 

 

Don’t tell me that this guy is worth nothing

He just chose another direction

But for what strange reasons

We are troubled by people who think in another way ?

 

 

He played the piano stood up

For you it’s maybe a detail

But for me it has a lot of sense

It means that he was free       

Happy of being there in spite of everything

 

He sometimes cried with his piano

But only when the others were not there

But for what strange reasons

He left his mark in my memory ?

 

 

 

He played the piano stood up

He sang on some crazy rythmes

And for me it has a lot of sense

It means try to live

Try to be happy

It worth a lot

 

 

J’espère que vous n’avez pas été ennuyés à cause de la longeur de cet article, mais ces textes me touchent, et ça m’a fait plaisir de les faire apparaître sur mon blog.

 

I hope that you were not bored because of the length of this article, but these texts are moving my sensitivity, and it pleased me to make them appear on my blog.

02:07 Écrit par Audrey-Laure | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

04/02/2006

la Chandeleur

       

The second  day of February is the one of Candlemas. This word comes from the latin word “candela”, which means “candle”  (you would have guessed it easily). I don’t know how it is in some other countries, but in France, the tradition of that day is to cook and to eat “crêpes”.                       

Why crêpes ? Probably because of its golden colour and its circular shape, which makes think about the Sun, so by analogy the light, and the candle ! In the past, the crêpes of Candlemas had to be done with wheat from the previous harvest, and you could use a lot of wheat without being afraid of starvation, because soon the fields would be blond again !

        Another tradition is to give proof of agility and dexterity : you have to make the crêpe toss into the frying-pan with the right hand, and hold a golden coin in the left hand. If you do not make the crêpe fall on the floor or land like a rag in the frying-pan, a superstition tells that you will have enough money for the year which will come !

        Little exactness : In the South of France, people are used to eat some round fritters instead of crêpes.

        Like Christmas, this celebration is firsted linked to the Catholic religion, but in France it is very common to celebrate Candlemas, for everybody and not only for the Christian people.

 

        I thought about doing such a post because today, I had my parents on the phone, and they said that they were cooking some crêpes, while one of my brother was with some friends, eating crêpes as well !

      ________________________________________________________________________________________ 

        Le deux février est le jour de la Chandeleur. Ce mot vient du mot latin “candela”, qui veut dire bougie. En France, à cette occasion, nous avons pour tradition de faire des crêpes.     

Pourquoi des crêpes ? Leur couleur dorée et leur forme circulaire font penser au Soleil, ce qui par analogie fait penser à la lumière, qui elle-même fait penser à la bougie.

La crêpe de la Chandeleur doit être faite à base du froment qui provient de la récolte de l’an passé. Et il est possible d’en utiliser une grosse quantité sans craindre la famine, puisque bientôt les champs retrouveront leur blondeur !

        Une autre coutume pour la chandeleur est de faire preuve d’agilité et de dextérité. Il faut faire sauter la crêpe dans la poêle avec la main droite, tout en tenant une pièce d’or dans l’autre main : si la crêpe ne tombe pas par terre ou n’arrive pas en lambeaux dans la poêle, une superstition assure d’avoir suffisamment d’argent pour l’année à venir !

        Petite précision : dans le sud de la France, on a plutôt pour tradition de manger des beignets de forme ronde.

        Comme Noël, cette fête est à l’origine liée à la religion Catholique, mais en France, il est très courant de célébrer la Chandeleur, et pas seulement pour les croyants.

 

        J’ai pensé à écrire cet article alors que je suis en Angleterre actuellement, car j’ai eu mes parents au téléphone aujourd’hui, et ils m’ont dit qu’ils faisaient des crêpes !    

01:36 Écrit par Audrey-Laure | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |