19/04/2006

Le monde du rêve.../ A dreaming world...

 

 

La lecture a un côté magique. Assembler des caractères les uns à côté des autres, dans un ordre bien précis, permet de créer du sens, de transporter quelqu’un dans un univers imaginaire, de transmettre des connaissances, d’informer… Pourtant, si l’on ne sait pas lire, ces caractères, qui sont le plus souvent noirs, écrits sur des pages qui sont le plus souvent blanches, paraissent très ennuyeux ! Je me rappelle, quand j’étais petite et que je ne savais pas encore lire, lorsque mes parents me racontaient des histoires, je regardais les écritures, et je me disais : « Comment peuvent-ils prendre du plaisir à regarder ça ? C’est triste, et il n’y a même pas de couleurs ! Moi, je préfère regarder les images… ». Autre anecdote : l’année dernière, je racontais une histoire à une petite fille, et je changeais ma voix en fonction des personnages qui dialoguaient. Elle m’a regardée avec de grands yeux, puis m’a demandé : « C’est écrit que tu dois faire cette voix ? ». Comme si ce qui était écrit me faisait adopter une intonation naturellement.  Et oui, quand on ne sait pas déchiffrer les mots, le monde de la lecture paraît bien étrange…

            Or, savoir lire offre des perspectives quasiment illimitées. Lorsque j’ai enfin appris à lire, j’étais vraiment émerveillée de tout ce que je pouvais découvrir, enfin. Cela me fascine, toutes ces combinaisons infinies qui peuvent mener à tous les sens possibles ! Des combinaisons de chiffres, de lettres, de notes de musique…

 


The reading has a magic aspect.To put some letters together, in a very precise order, enables to create a meaning, to transport somebody in an imaginary world, to pass down some knowledges, to inform... However, if one is unable to read, these letters, which are most of the time black, written on pages which are most of the time white, seem to be very boring ! I remember, when I was a child and when I couldn’t read yet,while my parents where telling me a story, I thought : “How can they like looking at that ? That’s monotonous, and on top of that, there are no colours ! Me, I prefer looking at the pictures...”. Other anecdote : last year, I was telling a story to a young girl, and I changed my voice depending on the characters who were conversing.  She looked at me with big eyes, then asked : “Is it written in such a way that it changes your voice ?”. As if what was written made my voice change naturally. Yes, when we don’t know how to decipher a word, the reading’s world seems very strange...

            Nevertheless, being able to read offers some quasi-unlimited prospects. When I finally learnt how to read, I was very amazed about how much I could discover, now. These infinite combinations, which can lead to any meaning, appear very fascinating to me. Whether it is letters, figures, or musical notes combinations...

 

21:59 Écrit par Audrey-Laure | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Commentaires

. Quand j'etais plus jeune je pensais qu'un jour toute la (bonne) musique aurait ete ecrite car on aurait epuise les combinaisons de notes possibles...

Pour les ecrits tu as raisons et en plus d'informer ca permet de jouer.

Et un blog aussi c'est bien, ca donne du plaisir et pour poster un billet tu as le choix dans la date, ca laisse de la liberter ca enleve les contraintes et ca ne laisse que du plaisir. Et apprendre aux jeunes a lire ca doit etre gratifiant, vu comment cela te fascine, tu aurais du choisir l'enseignement, quand tu aurais dis aux gens ce que tu faisais on t'aurais repondu "quel beau metier, professeur".

Écrit par : Genorb | 20/04/2006

La lecture... ... c'est un peu le pont entre le tangible et ce qu'on ne peut toucher...
;-)

Écrit par : Canard | 20/04/2006

Merci Bonjour Audrey, merci pour ton petit commentaire laissé dans mon blog. Bises.

Écrit par : Christian | 20/04/2006

:) Genorb : moi aussi, quand j'étais petite, je pensais qu'un jour, il ne serait plus possible de composer de nouvelles musiques.

Écrit par : Audrey-Laure | 20/04/2006

. Audrey-Laure as-tu remarque que mon dernier paragraphe, un peu bizarre a premiere vue, n'etait qu'un pretexte pour jouer avec les mots? Il y a deux contrepetries. C'est amusant les contrepetries car ca permet de dire des choses qu'il serait autrement indecent de dire a une jeune fille ;).

Écrit par : Genorb | 20/04/2006

bonsoir, Ta bien raison, "savoir lire offre des perspectives quasiment illimitées". Très bon article. Bonsoir et à demain.

Écrit par : carla | 20/04/2006

. Genorb : je n'ai trouvé qu'une seule contrepétrie.

Écrit par : Audrey-Laure | 20/04/2006

bonjour oui un monde de reve...merveilleuse journée a toi

Écrit par : coeurdenfant | 20/04/2006

. Les deux contrepetries (sans la solution, j'en ai deja le rouge au front rien que de devoir te les dire)

"le choix dans la date"
"quel beau metier, professeur"

Si tu ne trouve pas Google devrait t'aider. La premiere n'est pas tres elegante, la deuxieme est plus soft... Bon j'arrete, j'en suis presque mal a l'aise :))

Écrit par : Genorb | 20/04/2006

Réponse Genorb : j'avais trouvé la première seulement. Voilà qui est fait pour la deuxième, avec ton aide. Bon, ce n'est pas très subtile tout ça, mais j'aime bien les jeux de mots, donc tu es pardonné/ ;)

Écrit par : Audrey-Laure | 21/04/2006

rêverie... Très jolie photo...

Moi aussi j'ai longtemps raconté des histoires en ajoutant ma voix....Impact certain sur les enfants...;)

bon vendredi

ly

Écrit par : lady | 21/04/2006

super !! merci pour ton pasage sur mon blog, je dois dire que le tiens est super, le fait d'écrire en français et en anglai ,du coup je te lit en anglais ça me permet de me remettre à niveau..lol en tout c'est vraiment super le fait que tu sois partie là bas , rien de mieux pour apprendre correctement la langue...bonne continuation bisous et vive le sport aussi ..je paserai de temps en temps prendre des cours d'anglais...lol

Écrit par : kac | 21/04/2006

. Oui d'autant que des personnes du niveau de Rabelais, Shakespear ou encore Hugo ont joue a ce jeu (et ce n'etait pas toujours plus subtile :) ).

Écrit par : Genorb | 21/04/2006

kikou Salut, alors c'est le "grand bleu" du côté de Nath? Trop de bobos ......;-))) bisous et bonne journée.

Écrit par : Carla | 21/04/2006

Réponses Genorb : Bon, alors si même Shakespeare ou Victor Hugo y jouaient, alors tu es complètement pardonné. ;)
Carla : En effet, Nathalie marche comme un pingouin !
Lady : Rajouter de la voix en lisant des histoires, c'est beaucoup plus vivant, c'est vrai.
Kac : Merci de ton passage :)

Écrit par : Audrey-Laure | 21/04/2006

.......... C’est vrai Audrey-Laure, il suffit de s'attarde un peux, d'aller au delà de l'image et s'intéresser à la personne pour découvrir des trésors inestimables. Ca vaut la peine d'apprendre à connaitre l'être humain . Merci pour ton com.

Écrit par : Carla | 21/04/2006

des mots, des maux, démons, merveilles Bonjour Audrey-Laure,
il est fascinant de constater la puissance de smots, ce concentré d'information dans une petite suite de symboles à première vue insignifiants ...
Certains écrits antiques, en Egypte je crois, pouvaient se lire avec différentes "clés", ce qui permettait d'avoir un message unique véhiculant deux significations différentes. En fait, les éléments du langage ne peuvent pas être vus hors d'un contexte culturel, ils sont associés à notre mémoire, et aux singifications que nous y avons associés, au cours de nos expérience sintellectuelles, d'où la magie des jeux de mots, syllogismes, et pouvoir de sdiscours sur les masses également; vaste sujet, mais combien étonnant;
à bientôt, et bonne semaine,
Bisous, YVES

Écrit par : Yves Lafont | 23/04/2006

Les commentaires sont fermés.