27/12/2005

L'orientation, un vrai casse-tête !!!

 

Je déteste parler de mon orientation, ça m'énerve ! J'ai l'impression qu'en choisissant ma filière pour l'année prochaine, je façonne mon futur, et que je ne pourrai pas revenir en arrière, donc je n'ai pas intérêt à faire d'erreur ! Pourtant, pour moi, l'orientation est un compromis : Il faut que je trouve quelque chose qui m'intéresse (je ne veux pas faire quelque chose qui ne me plaît pas toute ma vie !), mais qui offre également des débouchés en terme d'emploi. Le problème majeur, c'est que ce qui m'attire ne correspond pas à la société actuelle et au monde de l'entreprise : sincèrement, l'économie, le commerce, la gestion, ça me gonfle ! Mais tout le monde me répète que ce sont des passages obligatoires aujourd'hui si l’on veut trouver un métier ! Et je ne veux plus, à ce stade de mes études, travailler sur des domaines que je n'aime pas. J'aime les relations avec des gens venus d'horizons divers, j'aime promouvoir des sujets qui me tiennent à cœur, j'aime aussi le domaine de la culture et des langues, la photographie... Et mon idéal serait d'être à mon compte, pour éviter d'être sous les ordres d'un patronat qui peut vous licencier du jour au lendemain et qui traite ses employés comme des pions. J'aime beaucoup de choses, mais malheureusement, il  est difficile d'en faire quoi que ce soit ! La vie est souvent belle, mais quand je pense à mon orientation, je me dis que la société  d'aujourd'hui est déprimante, morne, et triste !

 

 

I hate speaking about my orientation course (I’m not sure it is the good word in english), it makes me become angry ! By choosing my course option for next year, I think that I am modelling my future, and that after, it will be impossible to go backwards. So  I don’t have to make mistakes ! However, for me, the orientation course is a compromise. I have to find something I am interested in (I don’t want to work all my life in a field I don’t like !), but which has some openings concerning the jobs. The main problem is that what attracts  me do not correspond to the society today. Sincerely, I don’t really like economics, administration, trade and business ! But a lot of people say to me that these are compulsory subjects today if I want to find a job ! And, at that stage of my studies, I don’t want anymore to work on subjects that I don’t like ! I like the relationships with people who come from various places, I like promoting some subjects that I take in heart, I also like the field of culture and languages, photography... And my ideal would be to work on my own (I mean, I don’t want a boss to whom I have to obey , who can dismiss you  suddenly, and who treat his employees like pawns). I like a lot of things, but unfortunately, it is difficult to use these things to find a job ! I know that life is often beautiful, but when I think about my orientation, I believe that the society of today is depressing, bleak an sad. Sorry for this horrible translation in English, I’m saying what I want to say in a very bad way !





18:22 Écrit par Audrey-Laure | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Je te comprends Moi aussi j'ai du mal à choisir ce que je ferai l'an prochain mais pas vraiment pour les mêmes raisons. Je suis tentée de te dire "fais quelque chose qui te plaît". Trouver un job n'est pas qu'une histoire de diplômes mais aussi de motivation et tu risques d'en manquer si tu n'aimes pas ce que tu fais. En plus, les connaissances linguistiques sont un atout non négligeable. Donc, les langues sont loin d'être une discipline inutile.

Écrit par : Stella | 27/12/2005

le choix d'étude que tu vas faire va sans aucun doute conditionner les 15 premières années de ta future carrière, mais ne fais pas la bêtise de choisir en fonction d'une hypothétique carrière future: on ne sait jamais de quoi demain sera fait et un diplôme (universitaire ou autre) en vaut un autre, il est fini le temps où les entreprises cherchaient uniquement des employés formatés, l'heure est à la diversité qui offre l'avantage des échanges de points de vue et de la créativité...

Écrit par : à coeur ouvert | 28/12/2005

... hey hey hey°°°
I am not used to hearing this kind of things from you!!!!

Écrit par : deep | 29/12/2005

Is it? hi Dolphin,
I have to say that I often think of my time in Oxford. Especially now - I am writing my report for the University. Concering your concerns: I mean yes and no. I don't think that it is compulsory to work in fields like economy. Especially in todays world of information superhighways you always need good people to bring the true beauty of nature to the people that are locked behind screens.(via photography for instance) Also languages and the way of writing is very very important. Now more than ever. I know this because my father has studied linguistics and is now giving many seminars on teaching people how to express properly. Maybe you will be the one that teaches business people how to express in letters and things like that. So what I want to tell you is: Do what you think you like and do it properly.
But the boss thing is the more complicated part. But I don't want to sound like an old grandfather cause I don't know what to do often too!

hugs and kisses
-- Jakob

Écrit par : Jakob | 29/12/2005

Thanks Thanks Jakob for your advice ! I hope you are spending nice days in Austria, and you too Deep.

Écrit par : Audrey-Laure | 30/12/2005

Les commentaires sont fermés.